AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 le passé en pleine face (eli)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité


MessageSujet: le passé en pleine face (eli)   Jeu 13 Juil - 19:03

le passé en pleine face
eli & max
••••


Max n'avait qu'une envie, passer chez sa mère pour prendre son fils et enfin rentrer chez elle. La journée avait été longue, beaucoup trop et elle avait hâte de prendre sa douche et se mettre dans son lit. Dormir, un rêve qui lui semblait encore inaccessible. La nuit dernière, August l'avait réveillé alors qu'il n'était que trois heures du matin, grognon. Cela n'arrivait plus depuis des mois maintenant, elle avait donc compris que quelque chose n'allait pas et après avoir pris sa température, Max avait compris. Il était souffrant. Comme toute bonne maman, elle avait fait en sorte de faire le nécessaire pour faire baisser cette dernière tout en essayant de le cajoler. Il avait refuser de redormir et elle n'avait pas eu le cœur de refermer l'œil, l'inquiétude la tenaillant. Quand il avait fallu qu'elle se prépare, cela avait été tout simplement horrible, il ne voulait pas la lâcher d'une semelle. Pour pouvoir prendre une douche, elle avait du le mettre devant la télé après lui avoir pris son bain. Cinq petites minutes, c'est tout ce à quoi elle avait eu le droit. Le voir malade n'était jamais une partie de plaisir, mais là, c'était le summum. August avait beau être très exclusif avec elle, là, elle était le centre de son univers. Il lui avait fallu appeler sa mère pour savoir si elle pouvait prendre soin de lui pendant qu'elle travaillait, la nourrice refuserait de le prendre. Bien entendu, elle avait accepté avec joie et Max avait eu un poids en moins sur les épaules. Ensuite, il avait fallu que sa voiture fasse des siennes comme toujours et elle avait failli rendre les armes quand le moteur s'était enfin mis en route. Le trajet avait été rapide, mais son fils avait fait une nouvelle comédie quand elle l'avait mit dans les bras de sa grand-mère en hurlant qu'il voulait sa mère. Encore un déchirement. Le reste de la journée avait été du même genre, entre des clients plus qu'exigeant au café et son patron qui semblait avoir eu lui aussi une mauvaise nuit. Heureusement, les nouvelles que sa mère lui donnait étaient meilleures chaque heure. La température baissait, il avait bien mangé et semblait plus calme. Un soulagement. Les deux heures de cours qu'elle avait suivi ce soir avaient été terrible, ses yeux se fermaient tout seuls et elle avait dû lutter comme jamais pour ne pas s'effondrer sur le bureau.  Libre, elle l'était enfin. La première chose qu'elle avait faite en sortant de la salle avait été d'attraper son téléphone pour appeler sa mère qui avait bien entendu répondu dès la première sonnerie. « C'est moi, tout va bien ? » La question qui était revenue un nombre incalculable de fois dans la journée, mais c'était la première qu'elle posait. August était toute sa vie, le savoir malade était toujours un supplice. D'après son interlocutrice, il allait bien mieux et en entendant la voix de son fils, elle fut soulagée. Elle allait dire qu'elle était sur le chemin du retour quand son corps en rencontra un autre, expédiant son téléphone au sol. « Oh mon Dieu, je suis vraiment désolée. » Max avait dit cela tout en se baissant pour ramasser son bien dont l'écran n'était plus que des petits morceaux. La poisse était vraiment avec elle. Tout en soupirant, elle leva les yeux vers sa pauvre victime et son cœur manqua plusieurs battements. Ce ne pouvait pas être possible, non, elle devait très certainement faire un rêve. Mais c'est bien sa voix qu'elle entendit prononcer ce nom qu'elle croyait faire partie de son passé. « Mr Hogarth ? »

••••

by Wiise


Dernière édition par Max Audley le Sam 15 Juil - 17:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité


MessageSujet: Re: le passé en pleine face (eli)   Sam 15 Juil - 11:14

Il avait passait une longue journée. Les élèves avaient été infernaux aujourd'hui. Ils ne l'étaient pas d'habitude ou presque pas. Eli était le genre de professeur cool, mais quand cela commençait à dégénérer dans la classe, son sang ne faisait qu'un tour dans son corps. Il montait sur ses gondes et ça le rendait aigri jusqu'à la sonnette. Les lycéens avaient toute suite remarqué qu'ils avaient dépassé les bornes du moins certains et donc le dernier cours c'était passé dans le calme. Il devait rester plus tard pour corriger des copies. Elle se détendit un petit peu en voyant les bêtises qu'ils pouvaient écrire parfois sur leur interrogation.  Le voilà en train de rire aux éclats seul dans la classe. Il voyagea un peu dans celle-ci entre les bancs et insultants les gamins d'escalopes panées. Il ne voyait pas le temps s'écoulé. Au fond, il avait bien fait de revenir et puis il n'aurait pas supporté le fait de voir son ex fiancée dans les bras d'un autre. Sa fierté se serait envolé et il aurait fini dans des bars à noyer son chagrin. Quoiqu'il la fait en rentrant et que cela lui a fait du bien. Il regarda sa montre avant de voir qu'il était déjà l'heure qu'il s'en aille. Il rassembla ses affaires et s'enfuit de la classe qu'il retrouvera demain. Il marchait dans le couloir en lisant ses derniers messages sur son portable. Un message de l’infirmière qui s'occupe de sa mère. Elle avait pris l'habitude de prévenir Eli de son état. Ouf! Elle allait bien. Il avait un second message, mais de son ex-fiancée. Il n'avait pas encore eut le temps de l'effacer de son répertoire. Bonne excuse pour garder contact. Il n'eut même pas le temps de lire son message qu'une personne lui fonça dessus ou c'était lui qui venait de rentrer dans quelqu'un. C'était une jeune femme qui se baissa pour rattraper immédiatement son portable qui était visiblement cassé. La poisse. Elle releva ensuite le regard. Le choc. Eli resta immobile, la bouche entre ouverte. Il ne pensait jamais la revoir, il pensait que leur chemin n'allaient plus se recroiser et pourtant elle était là devant lui. Le kaléidoscope à souvenirs dans sa tête repassa les derniers instants qu'ils avaient passé ensemble. Il revint sur terre quand elle l'appela comme ci elle était encore son élève. - Max.. Max Audley. - Il scruta les moindres parcelles de son visage. Elle avait grandi, mais elle n'avait pas changé. Elle avait ce visage de poupée tellement craquant. Elle était ce fruit défendu, mais tellement désirable. - Ça fait bizarre. - Effectivement. - Ça fait longtemps.  Excuse moi, je suis maladroit. Tu vas bien? - Demanda-t-il en ne la laissant pas répondre pour enchaîner. - Désolé pour ton portable. Si c'est un appel urgent, tu peux prendre le mien. - Lui proposa-t-il.
Il était encore sous le choc.
Revenir en haut Aller en bas

Invité


MessageSujet: Re: le passé en pleine face (eli)   Sam 15 Juil - 17:52

le passé en pleine face
eli & max
••••


Non, ce ne pouvait pas être possible. Pourtant, il était bien devant elle en train de dire des mots qui n'avaient pas vraiment de sens pour le moment. Max ne reconnu qu'une seule chose, son prénom et son nom. C'était plus que bien au vu de la situation dans laquelle elle se trouvait. Ce visage, cette voix et cette ressemblance plus que frappante avec ce petit garçon qui l'attendait plus que patiemment. Elle se prenait cette réalité en pleine face et c'était dure à accepter, surtout qu'elle avait essayé de se dire qu'il n'avait rien pris de son père. Quel mensonge. Là, elle se sentait complètement idiote et aurait bien pris ses jambes à son cou. Pourquoi l'avait-elle appelé Mr Hogarth ? Il avait été tout simplement Eli pendant un petit moment, un prénom qui lui avait brûlé les lèvres pendant un long moment. « Je suis désolée, je ne regardais pas où j'allais... » Tutoiement, vouvoiement ? Elle ne savait vraiment pas comment elle devait faire. Surtout, elle ne s'attendait pas à le revoir. Posant une main sur son ventre qui se serrait, Max jeta un regard sur le téléphone qu'il lui tendait. « Non, non, ce n'était que ma mère pour me donner des nouvelles de m... » Claque mentale. Il ne fallait pas qu'elle parle d'August, non, ce n'était certainement pas le moment et elle pensait dans le fond qu'il n'aurait jamais lieu. Le revoir était une véritable épreuve, elle avait l'impression qu'il n'avait pas vraiment changé. Toujours aussi grand, toujours aussi charmant, toujours aussi électrisant. Cette sensation était du passé, elle n'avait certainement plus le droit de la ressentir, mais c'était pourtant le cas. Toutefois, elle n'avait pas de temps à perdre dans sa contemplation, non elle devait faire en sorte de fuir avant de faire une bourde. « Je ne savais pas que vous...tu étais de retour. » La seule chose qu'elle trouvait à lui dire, affligeant. Pourtant, elle avait entendu parler de ce nouveau professeur d'espagnol qui devait arriver, mais il ne lui était pas venu à l'esprit. Il devait être loin, très loin d'Havensford. « C'est super pour les élèves, je veux dire par là que tu as toujours été un très bon prof. » Les souvenirs affluent dans sa mémoire, mais ce sont loin d'être ceux qu'aurait dû avoir une élève pour un membre du corps professoral. Cette relation entre eux, cet interdit, avait laissé bon nombre de trace chez elle. Là, c'était ce premier baiser qu'elle lui avait volé dans la salle de classe qui lui revenait. Max avait prétexté n'avoir pas compris un point de la leçon pour passer un moment avec lui, sans réellement savoir ce qui allait se produire. Ou presque. « Je ne te retiens pas, tu as certainement mieux à faire que discuter avec moi. » Il avait certainement une femme et pourquoi pas un enfant qui l'attendait à la maison. Pour se donner une contenance, elle fouille dans son sac et sort son livre de littérature pour trouver son trousseau de clés qui se trouve bien entendu dans le fond. Entre les petites voitures et autres petits jouets, elle pousse un soupir de soulagement en mettant la main dessus. « Je suis contente de t'avoir revu. » Dans le fond, Max n'a pas envie de partir, elle aimerait en savoir un peu plus sur ce qu'il est devenu, mais c'est impossible. Ce mensonge qui la ronge doucement depuis qu'elle a croisé son regard prend de plus en plus de place. Il va lui en vouloir, c'est plus que certain, même si c'est lui qui a rompu tout contact après leur rupture. Elle triture ses clés et particulièrement ce porte-clés soit disant en forme de cœur que son fils lui avait offert pour la dernière fête des mères. « J'espère qu'on se croisera à nouveau, un de ses jours. » Pieux mensonge, elle était assez bouleversée pour le restant de ses jours.

••••

by Wiise


Dernière édition par Max Audley le Mar 18 Juil - 22:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité


MessageSujet: Re: le passé en pleine face (eli)   Dim 16 Juil - 13:12

Il ne fallait pas qu'elle s'excuse. Lui non plus n'avait pas regarder où il allait. Il voulait la rassurée, mais elle enchaîna. Des nouvelles de qui? Il était curieux le jeune prof. Elle avait l'air déboussolé en même temps il fallait sans douter avec ce qu'ils avaient vécus. La pauvre, il voyait dans son regard qu'elle venait de se prendre littéralement une claque et lui aussi par la même occasion. Il ne pensait pas la revoir de sitôt et dans l'endroit de leur crime. Ils n'avaient personne, ils avaient juste transgresser une loi qui n'aurait jamais du être transgresser. Pourtant tout est arrivé si vite. Il se souvenait encore du gout de ses lèvres et de la douceur de sa peau. Il avait tenté d'effacer les images brûlantes dans sa tête, mais c'était impossible.   - Je suis de retour depuis peu de temps. Merci ça fait plaisir à entendre. - Cela faisait plaisir qu'elle pensait qu'il était un bon professeur. Il aurait dû rien avoir entre eux et elle aurait dû avoir comme unique souvenir lui devant le tableau et elle derrière son bureau. Cela ne s'est pas passé comme ça. Il ne savait pas si il devait le regretter aujourd'hui ou pas. Il l'avait regretté à l'époque parce qu'il aurait pu perdre son boulot et il lui avait fait certainement du mal quand il était parti comme un voleur.  Il aurait voulu la retenir, mais elle était pressée apparemment ou était-ce le fait de le revoir. Il la laissa parler. Elle se dépatouillait comme elle pouvait ce qui la rendait attachante. Elle fuyait et il n'avait pas envie de la laisser filer. Il n'allait plus faire les mêmes erreurs et puis elle n'était plus une de ses élèves aujourd'hui. Il oublia sa vie bien loin de Havensford, son ex-fiancée et tout le reste. Une nouvelle page s'ouvrait à lui. Il attrapa son bras avant qu'elle ne lui file entre les doigts. Il n'avait pas envie de la revoir une prochaine fois, il voulait la voir maintenant.   - Je suis content aussi, mais j'aimerais qu'on se voit maintenant.  Et pas à un autre moment. - Il savait ce qu'il voulait le Hogarth.  - Je peux te raccompagner comme ça tu me raconteras ce que tu es devenue. - Il pencha sa tête comme un petit chien battu et en lui faisant les yeux doux.  - S'il te plait, Max.. C'est bizarre pour nous deux, mais le temps s'est écoulé. On peut peut-être tout recommencer à zéro. Je ne suis plus ton professeur. - Comment recommencer à zéro? Ils ne pouvaient oublier et recommencer à zéro, c'était impossible.
Revenir en haut Aller en bas

Invité


MessageSujet: Re: le passé en pleine face (eli)   Mar 18 Juil - 22:30

le passé en pleine face
eli & max
••••


Maxine n'avait qu'une envie, celle de fuir. D'un autre côté, quand elle sentit sa main se poser sur la peau de son bras, cette envie s'envola en une seconde. Elle s'en voulait de ressentir ça, qu'il lui fasse toujours cet effet. Dans le fond, il aurait fallu qu'elle lui en veuille d'avoir coupé les ponts, même si dans un autre sens cela avait été la meilleure des décisions. « Je ne pense pas que ce soit une bonne idée, Eli, même s'il est possible que moi aussi j'en aie envie. » Elle ne voulait pas lui mentir, même si tout était sans queue ni tête dans son esprit. Un véritable paradoxe et dire qu'il y avait encore quelques minutes sa seule envie était de retrouver son fils, de le tenir contre elle et d'enfin dormir. Un petit sourire vint sur ses lèvres quand il lui proposa de la raccompagner et elle leva les clés pour les lui montrer. « J'ai le permis, maintenant. » Cet air sur son visage suffit à la faire douter. Max avait presque oublié ce pouvoir qu'il avait eu sur elle pendant leur histoire. Toutefois la peur la tenaillait, s'il voulait l'accompagner jusqu'à sa voiture il verrait obligatoirement le rehausseur qui se trouvait sur la banquette arrière. Un pincement amer lui serra l'estomac quand il lui dit qu'ils pouvaient tout recommencer à zéro. C'était tellement facile à dire. « On peut aller prendre un verre si tu veux, je ne peux rien t'offrir de plus pour le moment. Il faut juste que je prévienne ma mère. » Il allait sûrement la prendre pour la gentille fille qui prévenait ses parents pour ne pas les inquiéter, mais ce n'était pas réellement pour ça. En appuyant sur le bouton de déverrouillage, elle eut un petit soupir en voyant que son téléphone fonctionnait toujours malgré sa chute. Elle s'éloigna de quelques pas et le coup de fil ne dura que quelques secondes. Son fils resterait la nuit chez sa grand-mère, car elle était certaine de ne pas rentrer tôt, la discussion allait être de mise entre eux. Pourtant, elle ne dit rien de plus à sa mère, juste qu'elle sortait boire un verre avec une connaissance. Juste avant de raccrocher, elle ne put s'empêcher d'avoir une dernière pensée pour August. « Dis-lui que je l'aime....d'accord, à demain. » Tout en raccrochant, elle se retourna vers Eli qui n'avait pas bougé et elle espérait qu'il n'avait pas entendu sa discussion. C'est un peu plus serein qu'elle revint vers lui. « C'est bon. Il y a un pub pas très loin, si ça te dit on peut même y aller à pied. » Se retrouver seule avec lui dans l'habitacle d'une voiture était la dernière qu'elle voulait. Il lui fallait de l'espace, tout du moins juste un peu pour que ses pensées retrouvent un peu de netteté. Pour qu'elle garde la tête froide. Car dans le fond, il aurait toujours une place spéciale dans sa vie. « C'est maintenant ou jamais, je crois qu'on a certaines choses à ce dire. »

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Invité


MessageSujet: Re: le passé en pleine face (eli)   Dim 23 Juil - 15:46

Bien sûr que ce n'était pas une bonne idée. Rien de ce qu'ils avaient fait ou pu ressentir était bien. Pourtant, ils l'avaient fait parce que le coeur avait pris le dessus sur la raison. Son sourire se dessina sur son visage. Ce beau sourire dont il rêvait de voir accroché à ses lèvres alors qu'il n'avait pas le droit. C'est vrai, elle n'était plus une enfant. Il l'avait lui même dit et pourtant il avait l'impression que rien n'avait changé. Elle l'embrouillait et il n'arrivait plus à penser correctement.    - Oui, c'est vrai.   - S'exclama-t-il en levant les yeux au ciel, en se traitant d'idiot. C'était un idiot, un idiot qui ressentait à nouveau des sentiments pour cette jeune fille qui était devenue une femme aujourd'hui. Il accepta sa proposition, c'était mieux que rien du tout. Il la laissa prévenir sa mère. C'était attachant de la voir prévenir encore ses parents, mais au fond, il le faisait aussi encore de temps en temps. Sa mère a lui ne se souvenait que très rarement de sa visite. Il regrettait l'époque où elle avait encore toute sa tête. Il s'en voulait de l'avoir laissé toute seule à cette époque. Il se posa seulement une question. A qui elle voulait dire "je t'aime"? Avait-elle quelque chose à cacher? Certainement. Il était bien curieux le jeune professeur, mais il ne voulait pas la brusquer ou encore rentrer dans sa vie privée alors qu'il venait tout juste de la revoir. Après l'appel, elle lui proposa d'aller boire un verre dans un pub pas loin. Il excisa un sourire.  - Avec plaisir, je te suis.   - Répondit-il en la laissant passer en premier. La pauvre, il devait lui mettre une pression de malade. Arrivé à destination, il lui ouvra la porte du pub en vrai gentleman. Ils rentrèrent pour ensuite se poser à une table. Il regarda son visage pour ensuite plongé son regard dans le blanc de ses yeux. Elle n'était pas à l'aise cela se ressentait dans l'atmosphère et dans son regard.    - Je ne vais pas te manger Max. Tu n'as toujours pas l'air à l'aise. Il y a personne qui sait ce que c'est passé entre nous, je te le promets. Il n'y a personne qui va nous voir ou nous attribuer une étiquette.   - Il était maladroit dans ses paroles parce que lui même au fond était nerveux.  
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: le passé en pleine face (eli)   

Revenir en haut Aller en bas
 
le passé en pleine face (eli)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» A quand le reveil citoyen face a l'insecurite ?
» Le reflet du passé [Terminé]
» Un soir de pleine lune
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i'm willing to wait for it. :: - let's do the time wrap - :: [corbeille]-
Sauter vers: